El boletin

>>>Tango par la côte 2017

Accueil > Activités > Cinéma > "Julieta" de Pedro ALMODOVAR - mai 2016

"Julieta" de Pedro ALMODOVAR - mai 2016


En avant première le 17 mai à Perros-Guirec

Semaine du 18 mai au 24 mai 2016 à Perros-Guirec :
 :

Réalisateur : Pedro ALMODOVAR
Avec : Emma Suárez, Adriana Ugarte, Daniel Grao…
Film  : Espagnol
Genre : Drame
Titre original : “Julieta”
Distribution  : Pathé Distribution
Durée : 1 h 39 minutes
Année de production : 2016
Date de sortie en France : 18 mai 2016

Récompenses ???

présenté en Compétition au Festival de Cannes 2016

Synopsis

Julieta s’apprête à quitter Madrid définitivement lorsqu’une rencontre fortuite avec Bea, l’amie d’enfance de sa fille Antía la pousse à changer ses projets. Bea lui apprend qu’elle a croisé Antía une semaine plus tôt. Julieta se met alors à nourrir l’espoir de retrouvailles avec sa fille qu’elle n’a pas vue depuis des années. Elle décide de lui écrire tout ce qu’elle a gardé secret depuis toujours. « Julieta » parle du destin, de la culpabilité, de la lutte d’une mère pour survivre à l’incertitude et de ce mystère insondable qui nous pousse à abandonner les êtres que nous aimons en les effaçant de notre vie comme s’ils n’avaient jamais existé.

A propos du film

Adaptation de 3 nouvelles
« Julieta » est adapté de trois nouvelles du recueil "Fugitives" d’Alice Munro : "Hasard", "Bientôt" et "Silence". Pedro Almodóvar explique : "Dès que j’ai lu « Fugitives », j’ai eu envie d’adapter pour le cinéma trois des nouvelles du recueil. Les trois ont Juliette pour héroïne, mais ne se suivent pas. Ce sont trois histoires distinctes et j’ai inventé ce qui manquait pour qu’elles n’en fassent qu’une.".

Vieux projet
Pedro Almodóvar a commencé à réfléchir à cette adaptation déjà pendant le tournage de « La Piel que Habito » sorti en 2011. Le recueil de nouvelles "Fugitives" figurait d’ailleurs déjà parmi les accessoires de cet original thriller.

Ecriture du scénario
Lorsqu’il a commencé l’écriture du scénario, Pedro Almodóvar voulait situer l’intrigue à New York alors que les nouvelles se passent à Vancouver (deux villes où, contrairement à l’Espagne, les jeunes s’éloignent très tôt du foyer parental).
Finalement, après avoir connu une période d’incertitude par rapport à ce scénario qu’il travaillait en anglais, le metteur en scène décida de changer de langue, de culture et de géographie. C’est ainsi qu’il choisit de transposer l’histoire originale en Espagne :
"Au fur et à mesure que la version espagnole avançait, je m’éloignais d’Alice Munro, je devais voler de mes propres ailes. Ses nouvelles restent à l’origine de Julieta, mais si déjà il est difficile de transposer le style de l’écrivaine canadienne dans cette discipline quasiment opposée à la littérature qu’est le cinéma, faire passer cette histoire pour une histoire espagnole relève de l’impossible. Les admirateurs d’Alice Munro verront dans ma Julieta un hommage à la nouvelliste canadienne."

Genre du film selon Almodovar ?
"Depuis le début, j’avais à l’esprit que Julieta était un drame, pas un mélodrame, genre pour lequel je montre de l’inclination. Un drame dur avec un parfum de mystère : quelqu’un cherche quelqu’un qui est parti sans donner d’explications, quelqu’un avec qui on a vécu toute sa vie disparaît sans dire un seul mot. C’est impossible à comprendre. Ça arrive, c’est dans notre nature, mais c’est incompréhensible et inacceptable. Sans parler de la douleur que cela provoque."

2 Actrices pour 1 rôle
La plupart des actrices de la longue distribution du film sont nouvelles pour Pedro Almodóvar sauf Rossy de Palma et Susi Sánchez. Il a cherché dès le début à utiliser deux actrices différentes pour le rôle de Julieta : Adriana Ugarte lorsque le personnage a entre 25 et 40 ans et Emma Suárez à partir de 40 ans. Le réalisateur explique ce choix de par son manque de confiance dans les effets du maquillage pour faire vieillir.

La passion des trains
Fasciné depuis toujours par les trains, que ce soit dans la vraie vie ou au cinéma via Hitchcock (Une femme disparaît, L’Inconnu du Nord-Express, La Mort aux trousses) et Fritz Lang (Désirs humains), Pedro Almodóvar a décidé de faire de ce moyen de transport le cadre spatial d’une partie du film. Plus précisément, il a construit le scénario de Julieta autour des séquences du train de nuit.(...)Mais, au moment des répétitions, Pedro Almodóvar s’est rendu compte à quel point il est difficile de tourner dans un train :


Portfolio

Cinéma



  • Cliquer l'image pour accéder aux informations du festival Tango par la Côte